Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Actualités

MERCI YVETTE POUR CE QUE TU NOUS AS OFFERT

Le 1er août notre amie et soeur Yvette Flahaut nous a quitté. Elle est partie voir Celui qu’elle a tant aimé. Merci Yvette pour ce que tu nous as offert, tu nous as montré qu’un chemin de foi se vivait au quotidien avec naturel et simplicité.

A travers tes engagements, chacun a découvert en toi une personne qui avait un grand sens du devoir, une belle humanité, beaucoup de diplomatie, le souci des autres. Une personne qui ne jugeait pas, près de laquelle on pouvait trouver conseils et prévenance. Tu as offert ton écoute et ta spiritualité et des temps de partage à ta lumière et ta douce pertinence.

Tu nous as appris ce qu’était un engagement, avec cette envie de parfaire et de partager qui t’animait tant.

La liste de tes engagements est longue : la liturgie, la préparation des messes avec l’attention à ce qu’un plus grand nombre y trouve sa place, les groupes de Parole que tu animais, les messes chez toi pour ceux qui ne pouvaient se déplacer à cause de la maladie. Toutes ces qualités ont fait que tu as été invitée à intégrer l’EAP, l’Equipe d’Animation Paroissiale dont le rôle est de réfléchir avec les prêtres et une personne de chaque relais, à l’avenir de la paroisse et à construire des projets.

 

Tu es allée au bout de  tes engagements, tu l’as fait avec ton cœur et toute ta force jusqu’au bout.

 

Le relais de Lambres, la paroisse te doivent beaucoup.

Quelqu’un de précieux s’en est allé : un guide et une complice dans la foi.

Merci pour le chemin que tu nous as tracé.

 

Seigneur,

Après tous nos regards qui ont croisé le sien,

Accorde-lui Seigneur, de contempler Ton visage.

 

Après la joie et l'amour qui ont illuminé sa vie,

Accorde-lui Seigneur, de contempler Ton visage.

 

Après les peines et les larmes qui ont obscurci ses yeux,

Accorde-lui Seigneur, de contempler Ton visage.

 

Elle a cherché la vérité dans la droiture de sa conscience,

Accorde-lui Seigneur, de contempler Ton visage.

 

Elle a cru en Toi, sans jamais T'avoir vu,

Accorde-lui Seigneur, de contempler Ton visage.

 

Article publié par Philippe BRILLON • Publié Lundi 03 octobre 2016 • 432 visites

Haut de page