Nos églises sont ouvertes...

Malgré la période difficile que nous vivons, notre foi est toujours présente et nous avons besoin de la vivre en église.

Ce mercredi 18 novembre de 10h à 12h, l'église St Sarre de Lambres a ouvert ses portes pour un temps de prière pour la 2ème fois.  

Temps de prière, de passage, de pause. 

Nous avons pu prier notre Christ Roi et Sainte Cécile grâce à Thérèse. 

Petite surprise en arrivant, le clocher fait peau neuve. 

Les paroissiens remercient la municipalité de prendre si grand soin de notre église. 

Rendez-vous mercredi prochain ! N'hésitez pas à partager cette ouverture de l 'église autour de vous. 

En espérant bientôt y entendre la Parole  et y vivre l'Eucharistie.

"C’est moi qui vous ai choisis,afin que vous alliez, que vous portiez du fruit,
et que votre fruit demeure, dit le Seigneur."
Alléluia. (cf. Jn 15, 16)

 

CHRIST N’A QUE NOS MAINS (Texte anonyme du 14ème siècle)
Christ n’a pas de mains, il n’a que nos mains pour faire son travail aujourd’hui.
Christ n’a pas de pieds, il n’a que nos pieds pour conduire les hommes sur son chemin.
Christ n’a pas de lèvres, il n’a que nos lèvres pour parler de lui aux hommes.
Christ n’a pas d’aide, il n’a que notre aide pour mettre les hommes de son côté.
Nous sommes la seule bible que le peuple lit encore.
Nous sommes le dernier message de Dieu écrit en actes et en paroles.

PSAUME du jour  (Ps 150, 1-2, 3-4, 5-6)

R/ Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu,
le Souverain de l’univers ! (Ap 4, 8)

Louez Dieu dans son temple saint,
louez-le au ciel de sa puissance ;
louez-le pour ses actions éclatantes,
louez-le selon sa grandeur !

Louez-le en sonnant du cor,
louez-le sur la harpe et la cithare ;
louez-le par les cordes et les flûtes,
louez-le par la danse et le tambour !

Louez-le par les cymbales sonores,
louez-le par les cymbales triomphantes !
Et que tout être vivant
chante louange au Seigneur !

 

Fabienne Podolczak, pour le relais de Lambres

 

"Rien que pour aujourd'hui" - Saint Jean XXIII 

 

  • Rien qu'aujourd'hui, j'essaierai de vivre ma journée sans chercher à résoudre le problème de toute ma vie. 
  • Rien qu'aujourd'hui, je prendrai le plus grand soin de me comporter et d'agir de manière courtoise ; je ne critiquerai personne, je ne prétendrai corriger ou régenter qui que ce soit, excepté moi-même. 
  • Rien qu'aujourd'hui, je serai heureux sur la certitude d'avoir été créé pour le bonheur, non seulement dans l'autre monde mais également dans celui-ci. 
  • Rien qu'aujourd'hui, je consacrerai dix minutes à une bonne lecture en me rappelant que, comme la nourriture est nécessaire à la vie du corps, de même la bonne lecture est nécessaire à la vie de l'âme. 
  • Rien qu'aujourd'hui, je ferai une bonne action et n'en parlerai à personne. 
  • Rien qu'aujourd'hui, j'accomplirai au moins une chose que je n'ai pas envie de faire, et si on m'offense je ne le manifesterai pas. 
  • Rien qu'aujourd'hui, je me plierai aux circonstances, sans prétendre que celles-ci cèdent à tous mes désirs. 
  • Rien qu'aujourd'hui, j'établirai un programme détaillé de ma journée. Je ne m'en acquitterai peut-être pas entièrement, mais je le rédigerai. Et je me garderai de deux calamités : la hâte et l'indécision. 
  • Rien qu'aujourd'hui, je croirai fermement — même si les circonstances attestent le contraire — que la Providence de Dieu s'occupe de moi comme si rien d'autre n'existait au monde. 
  • Rien qu'aujourd'hui, je n'aurai aucune crainte. Et tout particulièrement je n'aurai pas peur d'apprécier ce qui est beau et de croire à la bonté.

    Je suis en mesure de faire le bien pendant douze heures, ce qui ne saurait me décourager, comme si je me croyais obligé de le faire toute ma vie durant. "

 

Article publié par Philippe BRILLON • Publié le Jeudi 12 novembre 2020 • 108 visites

keyboard_arrow_up